16 minute read

Lorsque Rana parkourt férocement dans mon appartement où elle devrait bien penser à freiner avant d’accélérer, je me demande parfois si elle a un ennemi imaginaire dans sa tête.

En tout cas, je sais très bien que mon ennemi imaginaire était toujours moi-même et ma relation avec les autres. Un peu comme Shinji de l’Evangelion, on est à la recherche permanente de rassurances de nos existences en suivant des fausses pistes.

M’identifier comme asexuel m’a accordé le droit d’exister. Après une courte renaissance de la liberté l’été dernier, j’ai appris à ranger mes jumelles d’observation et remis ma lettre de démission en tant que Game master du jeu de la vie.

Savoir ne plus masquer mon bégaiement m’a procuré une confiance d’exister. Je bégaie, donc je suis. Il y a autres choses tellement plus importantes dans la vie que le bégaiement.

Maintenant, exister ne suffit plus : il est temps de vivre.

Bienvenue à toi, la version 2.1.0 de Tianyi1.

  1. En suivant la convention MAJOR.MINOR.PATCH

Comments